CB Millet

L'abstrait m'envahit, m'obligeant à oublier les traits et à ne révéler que le mouvement... Ce que me permet l'acrylique... Mais qu'il est difficile d'oublier le dessin ! Dés que les portes de l'abstrait s'ouvrent, c'est un bonheur... L'écriture vient la nuit sous forme de poèmes ou de contes illustrant les toiles.